Mon quotidien idéal

boite-doughnuts.jpg

Je viens de discuter presque une heure au téléphone avec une femme, coach depuis 10 ans, qui va me superviser dans le cadre de ma formation chez Coaching Ways. Je me suis régalée. Et j'ai raccroché en me disant que j'avais littéralement envie d'avoir son quotidien.

Depuis le mois de mai je suis en formation de coach professionnel avec un organisme belge : Coaching Ways. A raison de 3/4 jours par mois de mai à décembre. J'ai ressenti le besoin de faire cette formation car je vivais plein de doutes dans ma pratique. J'étais souvent vidée après une séance de coaching et je perdais mon plaisir. Depuis le module 1, j'ai non seulement appris énormément de choses essentielles, qui transforment ma pratique, mais j'ai surtout fait des rencontres passionnantes. 

Suzanne est une de ces rencontres. Dans le cadre de ma formation, j'ai le droit à des heures de supervision. Des moments pendant lesquels nous discutons d'un enregistrement d'une de mes séances ou de points sur lesquels je ne parviens pas à progresser. J'avais le choix entre plusieurs mentors, inscrits dans un fichier excel. Certaines personnes de cette liste seront la ou le formateur d'un des 7 modules du parcours. J'ai volontairement choisi un coach que je n'aurai pas l'occasion de croiser. Parce que chaque regard nouveau est une richesse pour moi. Et l'occasion de connaître une nouvelle personne.

Suzanne m'a proposé un premier appel téléphonique pour que nous puissions faire connaissance avant la première séance de supervision. Nous avons beaucoup parlé de ma pratique, de mon parcours, de mes attentes vis-à-vis de la supervision. Et puis, une fois ces points traités, nous avons parlé un peu plus de nous.

Je lui ai posé une question que j'aime de plus en plus poser : qu'est ce que tu fais dans la vie qui te met en joie ? Elle m'a demandé si je parlais de sa vie pro ou perso et j'ai répondu qu'elle pouvait choisir ce dont elle souhaitait me parler. 
C'est toujours une question qui fait un peu réfléchir. C'est plus facile de répondre du tac au tac à "quel est ton job ?" Mais on en apprend vraiment moins sur la personne.

Suzanne est coach de vie auprès de personnes "en transition" (ce sont ses mots). Elle fait aussi du coaching d'étudiants, du coaching d'enseignants, du mentoring et beaucoup de formation. Elle fait beaucoup d'art plastique et s'en sert dans son coaching. Elle vit entre Bruxelles, Paris et l'Ardèche. L'été elle prend presque 2 mois de vacances et perd la notion du temps. Elle continue de travailler de là-bas quand le réseau ardéchois le permet. Elle aime les gens, accompagner leur évolution et avoir un quotidien très varié. Sa voix est douce et calme. Ses questions sont puissantes. C'est un vrai bonheur d'échanger avec elle.

Après cette première rencontre, j'ai posé mon téléphone et je me suis dit : voilà, Suzanne a exactement la vie que je rêve d'avoir. Plusieurs lieux, plusieurs activités, de la création, de la transmission, des endroits de retrait, des endroits de vie, et du sens dans tout ce que je fais, beaucoup de sens. Ça ne m'est pas arrivé souvent de croiser des gens qui me font cet effet. 

Raconter cette rencontre m'amène à te poser deux questions : quelles sont les activités qui te mettent en joie dans la vie ? (Est-ce qu'elles te permettent de vivre ?) As-tu déjà croisé des personnes dont le quotidien t'inspirait ?

J'aimerais beaucoup t'accompagner à creuser ces questions et t'emmener jusqu'à un quotidien qui te met en joie, un quotidien dans lequel il n'y a quasi plus de distinction entre le travail et les vacances. Pour en savoir, je t'invite à lire la description de mon offre de coaching.